Le toilettage du Spitz

Le toilettage du Spitz

Le Bain

Il faut impérativement utiliser un shampooing adapté aux chiens à sous-poil ou un shampooing « volumateur » pour un jeune ou un chien en cours de repousse après une mue.

Le Spitz étant un chien à sous-poil, il est indispensable de le baigner une fois après la mue, vers l’âge d’un an et pour les femelles la mue qui suit une portée, ce qui permet d’assainir la peau, d’éliminer les poils morts et d’éventuelles pellicules. Deux bains, voire quatre, par an nous semblent un maximum.

Nous avons une préférence pour le shampooing sec, là aussi c’est à adapter à chaque cas qui est particulier, par exemple le chien d’un particulier pourra se contenter d’un shampooing par mois, mais il en est autrement pour les chiens d’exposition.

Précaution importante : Ne jamais laver un Spitz qui serait emmêlé, car l’eau ferait se resserrer le moindre nœud et amènerait un horrible feutrage très difficile à éliminer.

En cas de nœud, nous conseillons l’utilisation d’une poudre de toilettage. Imprégner le nœud de poudre vers l’extrémité des poils à l’aide d’une petite étrille ou d’un peigne, ce qui permet d’éliminer le nœud sans arracher trop de poils.

Le toilettage du Spitz

Préparation

S’il s’agit d’un Spitz dont la fourrure est en cours de repousse, ou en fin de mue, un bain la veille de l’exposition sera le bienvenu et il faudra le faire suivre d’un brushing à rebrousse-poil afin de redonner du volume.

Pour le brushing, si la fourrure est en état, il est bon d’utiliser une simple brosse à picots droits.

S’il s’agit d’un Spitz dont la fourrure est en bonne condition, nous conseillons un shampooing sec le matin de l’exposition, suivi de l’application d’un conditionneur qui permettra d’éliminer le voile terne et donnera de la texture.

Néanmoins, certaines textures nécessitent un bain la veille de l’exposition, la fréquence est à adapter en fonction de cas précis.

Oreilles

On préfèrera les toiletter environ cinq jours avant l’exposition. On utilise des ciseaux sculpteurs, on travaille en rond si le chien à des oreilles à tendances « longuettes »,il ne faut pas trop dégager les bords si l’oreille est un peu trop étroite (en hauteur), au contraire bien dégager sur les côtés si les oreilles du chien ont tendance à être un peu larges.

En vue des premières sorties (classes Débutant et Jeune), il faudra éventuellement penser à épiler les mèches de bébé sur le devant de l’oreille. Vous opérerez avec les doigts, en tirant à petits coups secs, cette petite épilation permettra de dégager l’expression.

Collerette

Nous conseillons d’arrondir le contour de la tête, de manière à donner un aspect tout en rondeur. Par prudence, lorsque l’on débute il est préférable de s’essayer à cela hors d’une période d’exposition, quand on a bien le coup de main on renouvelle l’opération aussi souvent que nécessaire.

Culottes, queue

On peut laisser les culottes naturelles ou éventuellement les arrondir à l’aide de ciseaux droits, en particulier après une mue cela permet une repousse uniforme.

La queue peut être aussi égalisée aux ciseaux droits. A l’aide d’une brosse et/ou d’un peigne, plaquer la queue sur le dos et en égaliser les contours.

Toutes ces opérations nécessitent que les jeunes Spitz aient appris très tôt à se tenir sagement, sans trop bouger sur la table. Cette éducation précoce rendra le toilettage facile et ne sera pas une contrainte pour le chien qui, habitué dès son plus jeune âge, sera devenu un adulte discipliné.

Pieds

Il est indispensable de bien faire ressortir la forme du « pied de chat » alors, comme pour les oreilles, c’est cinq jours avant l’exposition que l’on va s’en préoccuper.

Brosser le dessus du pied à rebrousse-poil avec une petite étrille pour bien faire se redresser les poils, donner quelques coups de ciseaux sculpteurs, finir le tour du pied avec les ciseaux à contours. Derrière le pied, couper le poil à un centimètre de hauteur. Terminer en coupant les poils situés entre les coussinets.

On peut aussi égaliser aux ciseaux droits les franges des pattes antérieures, c’est un petit plus dans la finition, un aspect bien net.

Pour les postérieures, on éliminera avec les ciseaux à sculpter l’excédent de poils derrière le jarret. Cette intervention est fonction de la construction du chien, à savoir : pour un Spitz Petit dont l’ossature est un peu fine, on laissera plus de poils et l’on étrillera à rebrousse-poil, de manière à ce qu’elle apparaisse moins fine.

One Reply to “Le toilettage du Spitz”

  1. Bonjour avez-vous des bonnes adresse vers le sud de la France pour un beau toilettage de concours bien cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *